Les généralités du pays

LE PAYS DU GARD

 

Si tous les villages du Gard Provençal sont restés très représentatifs du Sud de la France, ils ont des charmes différents apportés par leur situation particulière et les paysages qui les entourent.

Chaque espace géographique a créé un petit pays. Certains s'étalent dans la plaine tandis que d'autres s'accrochent à de petites collines. Autour des villes pleines de lumière, ils sont avec elles l'âme de ces lieux.

En allant d'un 'pays' à l'autre par des itinéraires prévus où en les découvrant au hasard des circuits, on est fasciné par la lumière, la beauté des paysages, la douceur des villages et le charme des villes.

 

Une région riche en histoire

 

Le Gard Provençal est une terre où l'histoire se retrouve à chaque pas. La vallée du Rhône a toujours été un lieu de passage et les terres intérieures ont vu la lutte des catholiques et des camisards. Partout se trouvent les traces des hommes qui occupèrent ces lieux dès la préhistoire. Différentes civilisations ont marqué leur passage mais les vestiges les plus importants datent de l'époque romaine. Il y a bien sûr, cet immense monument qu'est le Pont du Gard, patrimoine mondial, mais d'autres endroits portent la marque des romains comme l'oppidum au village de Gaujac et le Camp de César à Laudun.

L'époque médiévale a laissé son empreinte dans deux sites, le vieux village de Saint Victor la Coste avec le château-fort 'le Castellas' qui le domine du haut de sa colline et face à la Provence le château de Gicon en voie de restauration. Plusieurs ponts datent de cette époque dont le plus important est le Pont du Saint Esprit qui enjambe le Rhône.

 

Un patrimoine naturel exceptionnel

 

Partout la nature est là, très présente dans cette région du Gard. Il y a le Rhône, fleuve roi, qui la traverse , longue route aux eaux tumultueuses bordée de rives boisées et aux îles cachées.

Il y a au coeur de la région, les collines où se bousculent les odeurs du Thym, de la Sariette et du Romarin et qui au printemps cachent l'aridité de leurs rochers , sous les éclatantes couleurs des ajoncs épineux d'un jaune vibrant, des cystes aux pétales roses de soie froissée accompagnés de toute une multitude de fleurs aux couleurs variées.
Il y a les deux rivières la Tave et la Cèze où l'on peut se livrer à toutes les joies de l'eau et dont les berges renferment une faune et une flore très méditerranéenne.

Il y a dans cette nature jardinée ou très sauvage trois sites naturels exceptionnels qu'il faut découvrir: Les Concluses à Lussan, les Cascades du Sautadet à la Roque sur Cèze, les gorges de la Cèze entre Saint André de Roquepertuis et Tharaux.

 

A la rencontre des musées

 

Très peu de régions possède, en musée, les richesses du Gard Provençal. Quatre musées sont dédiés à la peinture et à la sculpture, un autre à l'archéologie et un qui présente la poterie méditerranéenne. Les cinq premiers sont sous la direction d'un conservateur départemental. L'originalité gardoise, selon le conservateur, consiste en la gestion de collections de statuts différents. Quatre sont municipales et une départementale. Toutes offrent des découvertes importantes.

Le musée Albert André, à Bagnols sur Cèze, présente la peinture moderne et contemporaine (Matisse, Renoir, Bonnard...) Toujours à Bagnols sur Cèze le musée Léon Alègre est consacré à l'archéologie. A Villeneuve-lès-Avignon, dans le magnifique écrin d'une livrée cardinalice, le musée Pierre de Luxembourg abrite un panorama de la peinture provençale des XVIe et XVIIe siècles et deux chefs-d'oeuvre Le Couronnement de la Vierge du XVe siècle et une Vierge en ivoire, début du XIVe siècle.

Dans la belle Maison des Chevaliers, à Pont-Saint-Esprit, est installé le musée d'art sacré du Gard qui propose une approche culturelle du sentiment religieux de l'Occident chrétien. Dans la même ville, le musée Paul Raymond, regroupe des collections municipales et présente une exposition de Benn.

Le village de Saint-Quentin-la-Poterie, comme son nom l'indique, a une longue tradition liée à la terre et à sa transformation. Il abrite le Musée de la poterie méditerranéenne qui présente une belle collection des deux rives de la Méditerranée.

 

Un produit d'exception : le vin

 

Il y a dans cette région une riche gamme de vins avec des rouges intenses, charpentés, corsés qui sentent le mistral, le soleil et les odeurs de garrigue, des blancs pleins de finesse et d'élégance et des rosés frais et fruités aux robes chatoyantes. Tout un plaisir à déguster avec modération...

 

Des saveurs ensoleillées

 

Auprès des collines aux herbes odorantes, s'élèvent des chèvres au lait savoureux. Il existe une petite production de fromages de chèvre que l'on retrouve chez les producteurs ou bien sur les marchés.
On trouve aussi des miels aux parfums délicats ou prononcés que des apiculteurs de la région récoltent et proposent.

 

Des artisans à découvrir

 

Dans les villes mais aussi dans les villages de nombreux artisans apportent leur touche personnelle à divers métaux et matériaux. Dans l'Uzège, par exemple à Uzès, Saint Quentin la Poterie, Pouzilhac c'est l'argile que les artisans transforment, près du Pont du Gard de nombreux tailleurs de pierres sont installés. Ailleurs c'est le cuir qui est travaillé ou bien le verre ou encore le fer et le bois.

 

Au plaisir du sport, de la baignade, des promenades...

 

L'eau et l'espace sont présents et offerts pour de multiples loisirs. On peut randonner par les petits chemins à pied, en VTT ou à cheval pour découvrir tous les plaisirs de la nature et même s'élancer du ciel à l'école de parachutisme de Pujaut. La rivière la Cèze offre sa douceur et ses méandres pour glisser au fil de l'eau et faire du canoë. Deux parcs d'attraction emmènent dans les étoiles au village des Angles ou bien dans la jungle à Amazonia à Roquemaure. De nombreuses piscines permettent de se rafraîchir l'été et de plonger même l'hiver à la piscine couverte de Laudun.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site