BAGNOLS SUR CEZE et le vin

BAGNOLS SUR CEZE ET LE VIN

 

Au XVIe siècle, la rive droite du Rhône est terre du royaume de France. Les guerres de religions sont terminées. La vigne, avec la paix civile, va alors s'étendre suivant un rythme soutenu, à telle enseigne que sur la fin du XVIIe siècle et surtout au XVIIIe siècle, elle va devenir la production agricole principale.

La rapide mise en évidence des qualités des vins produits dans l'ensemble du territoire de la Côte du Rhône incite le pouvoir royal et ses intendants de province à améliorer les routes et les transports par voie d'eau.

Qualité des vins et facilité de transport vont être à l'origine d'une notoriété certaine pour tous les vins produits entre Pont-Saint-Esprit, Chusclan, Laudun, Tavel, Domazan et Comps.

 

Qui dit valeur d'un produit du sol et prospérité dit tentative de copies et fraude. D'où des actes délictueux qui vont provoquer la création d'une réglementation sévère.

L'autorité royale et les vignerons ont ainsi constitué un ensemble d'obligations et de protections que les législateurs du XXème siècle n'ont fait que reprendre, en le perfectionnant, pour définir les conditions de production des A.O.C.

Ajoutons que la Côte du Rhône Gardoise fut jointe aux autres vignobles de la vallée à la fin du XIXe siècle.
C'est à ce moment qu'on parla des Côtes du Rhône.
L'ensemble est soumis au climat dit méditerranéen, fait de pluies torrentielles aux équinoxes et de longues sécheresses estivales agravées par le mistral.

Les sols des Côtes du Rhône rive droite sont tourmentés et variés. En dessous des sommets de calcaire dur s'étendent des formations faites de grès, de sable et de mollasse sableuse, qui portent des sols squelettiques lessivés ou des sols rouges plus ou moins caillouteux.

L'encépagement est plurivariétal. On ne fait pas ici, ou très rarement, des vins blancs, rosés, rouges, avec un seul cépage.

Les Côtes du Rhône, dans le Gard, ce sont des crus :
TAVEL, le premier Rosé de France dont la cave fut inaugurée, en 1938, par le Président de la République, M. Albert Lebrun, et 'LIRAC', vins aux trois couleurs qui proviennent des communes de Lirac, Roquemaure, St-Laurent-des-Arbres et St-Génies-de-Comolas.

Ce sont aussi trois 'Côtes du Rhône Village'

qui portent haut leurs noms : CHUSCLAN, LAUDUN et ST-GERVAIS, vins que l'on retrouve toujours dans le palmarès des grands concours de dégustation nationaux et internationaux.

Et puis, il y a la vaste gamme des 'régionaux', ces vins qui méritent d'être découverts au hasard d'un caveau, d'une propriété. St-Etienne-des-Sorts, St-Hilaire-d'Ozilhan, St-Victor-la-Coste, Gaujac, Pont-St-Esprit, Vénéjan, Orsan, Sabran, autant de villages où l'on reçoit parfaitement le visiteur et où celui-ci a le plaisir de découvrir les traces du passé.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site