La chronologie de l'histoire de BAGNOLS SUR CEZE

Au nord-est du Languedoc, la Septimanie de nos ancêtres Gallo-romains, tout près de la Provence, la ville de Bagnols-sur-Cèze est implantée au milieu des plaines viticoles et maraîchères qui bordent la rivière la Cèze.

Capitale du Gard Rhodanien, (avec 18 761 habitants), la ville tournée vers l'avenir et les technologies modernes est pourtant une cité fort ancienne. Le site est occupé depuis plus de 2000 ans. Tout autour, des oppida rappellent que, au cours des précédents millénaires, la région toute entière a eu une histoire mouvementée. De nombreux vestiges situent les premières occupations de notre terroir à plus de cent mille ans dans le passé.

Pierres taillées, vestiges de l'âge du bronze, de l'âge du fer, ruines romaines relatent cette histoire. Mais la ville moderne développe des industries, des activités sportives et culturelles. La vie associative y est intense. De nombreuses animations réunissent la population : Festival de l'Humour, Festival de Blues, Corso fleuri. Le marché hebdomadaire du mercredi est sans doute le plus important de la région, tant par le nombre de forains qui y participent que par les chalands qui font leurs emplettes aux différents étalages.

Ce marché historique, créé en 1223 par le roi Louis VIII, est tout d'abord un marché des produits du terroir. Les tomates, les haricots, les oignons voisinent avec les cerises, les pêches, les abricots ou les raisins selon la saison. Tout à coté les pots de miel des apiculteurs, l'huile d'olive, les fromages de chèvre, les œufs frais et l'accent du midi donnent une note colorée, image du Languedoc, semblable à celle de la Provence proche.

 

Vous qui passez sur les routes du soleil, c'est à Bagnols-sur-Cèze, carrefour des vallées de la Cèze et du Rhône, que commence le Languedoc.

Arrêtez-vous, prenez le temps de découvrir notre ville. Elle s'étend depuis le XIIIe siècle autour de l'ancienne Place du Marché, aujourd'hui Place Mallet, véritable cœur de la cité. Rivarol y cultiva sa verve et à deux pas, Matisse et Marquet vous donnent rendez-vous au Musée Albert André.

Vous serez séduit par les vieilles ruelles, le charme discret des hôtels particuliers, vous apprécierez l'ombrage des arcades.

Et si vous partez à la découverte des villages pittoresques des environs, vous verrez, toute proche la Cèze 'serpenter' hésitante à travers les vignobles, retardant à loisir le difficile instant d'être emportée par le Rhône.

Située au cœur d'une région qui a su allier tradition et modernisme, où le passé côtoie l'avenir, Bagnols et sa région vous attendent : l'accueil y est chaleureux et vous y serez bien.

 

Située au carrefour de trois régions, le Sillon Rhôdanien, le Languedoc et la Provence, Bagnols-sur-Cèze est le passage obligé de toute personne abordant le littoral méditerranéen. Elle est aussi de par sa position stratégique un excellent point de départ  pour rayonner aux alentours et connaître la région riche en sites touristiques.

Vallée de la Cèze (de Goudargues à Bessèges).
- Les Gorges de l'Ardèche (25Km).
- Les Cévennes (60Km).
- Le Pont du Gard (25Km).
- Nîmes (50Km).
- Avignon et son Festival (30Km).
- Orange et ses Chorégies (32Km).
- Le Littoral méditerranéen et ses plages
  (Le Grau du Roi : 100Km).
- La Camargue.

Bagnols vient du latin 'balneolae' : ces 'petits bains' auraient été alimentés par les eaux sulfureuses de l'Ancise.

Les armoiries de la ville représentent d'ailleurs trois cuvettes d'or auxquelles on a joint, plus tard, les trois fleurs de lys des bourbons, seigneurs de Bagnols.

L'appellation 'sur Cèze' a été ajoutée en 1891 à la demande des Postes et Télégraphes.

Au IVe siècle, édification d'un sanctuaire à l'emplacement de l'actuelle église.

Au XIe et XIIe siècles, développement des mouvements religieux, construction de chapelles autour de Bagnols, St-Pierre de Castres...

Au XIIIe siècle, expansion économique grâce à la 1ère charte communale en 1208 et la création du marché en 1223.

Au XIVe siècle, période riche, mais agitée. En 1360, des pillards, les 'routiers' puis en 1382, des paysans révoltés, les 'Tuchins' menacent la région. C'est l'époque des fortifications.

Au XVIIe siècle, renouveau catholique et renouveau industriel. Première manufacture de soie, période de prospérité industrielle qui durera trois siècles. 
Le duc de Montmorency, gouverneur du Languedoc, seigneur de Bagnols se révolte contre le roi Louis XIII en 1631 avec le soutien de la ville. Il est battu, condamné et exécuté. En signe de représailles, le roi ordonne la démolition du château et des murailles de la ville.

Au XVIIIe siècle, redressement d'une partie des murailles pour se défendre d'éventuels assauts de Camisards. La population de la ville, après avoir atteint 8000 habitants n'est plus qu'à 5000 à la fin du siècle mais s'enorgueillit de compter Rivarol parmi eux.

Au XVIe siècle, les guerres de Religion : la Reforme gagne Bagnols. Vers 1580, graves épidémies de peste.

Au XIXe siècle, agrandissement de la ville hors de son tracé initial. En 1843 ; création du Mont-Cotton ; en 1874, ouverture du boulevard Lacombe...

Au XXe siècle, début d'une nouvelle période d'expansion sur la ville, avec notamment la mise en service des installations du site de Marcoule. Elle a su garder tout son cachet. A ce jour, la ville compte 18761 habitants.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site